Home / Guerre raciale / Absolument génial : le sale prof de gauche pro-migrants Jean Dussine assassiné à coups de barre de fer par un migrant afghan qu’il hébergeait

Absolument génial : le sale prof de gauche pro-migrants Jean Dussine assassiné à coups de barre de fer par un migrant afghan qu’il hébergeait

Captain Harlock
Démocratie Participative
12 Mai 2020

Jean Dussine a enfin réalisé son rêve : une sodomie mortelle

Si vous avez passé une journée désagréable, voilà un rayon de soleil qui emplira votre coeur d’une joie toute simple.

Un activiste immigrationniste a été sauvagement assassiné par un migrant qu’il hébergeait. Dans son lit, à coups de barre d’acier dans le crâne.

Actu.fr :

Le meurtre s’est produit en milieu de matinée, ce mardi 12 mai, au domicile de la victime, au 25 route de la Monteux à Bretteville-en-Saire, à l’est de Cherbourg-en-Cotentin (Manche).

Le parquet de Cherbourg a confirmé l’interpellation d’un individu, un migrant d’origine afghane âgé d’une vingtaine d’années. Il a rapidement été placé en garde à vue.

Selon nos informations, le suspect aurait été hébergé par le président d’Itinérance, une association de Cherbourg venant en aide aux migrants.

Il aurait frappé Jean Dussine durant son sommeil à coups de barre de fer. L’alerte aurait été donnée par d’autres migrants présents.

Les techniciens en investigation criminelle sont actuellement sur place et la route qui mène au domicile de Jean Dussine est bloquée par les gendarmes.

Parisien d’origine, mais Cherbourgeois d’adoption depuis 1990, Jean Dussine, 63 ans, enseignant à la retraite avait repris la présidence de l’association en 2016.

Les gendarmes de la compagnie de Cherbourg auront à déterminer précisément les circonstances du drame.

Qui peut échapper au Fatum ?

Je peux déjà vous éclairer sur un point : ce vieux prof communiste joignait l’utile à l’agréable en se faisant sodomiser par des migrants clandestins moyennant accueil et soutien juridique. Il va sans dire que les subventions dont bénéficiait son association servait à couvrir les frais de cette livraison de chair fraîche par le contribuable français, dûment tenu en laisse par les menaces de la presse régionale normande.

La chose est d’autant plus évidente que les jeunes analphabètes d’Afghanistan qui se ruent sur la France sont eux-mêmes très friands de ces petits péchés interdits par la charia mais très répandus dans leur pays d’origine.

Le Destin s’accomplit, les dieux nous parlent. Il suffit de les écouter. Je prends toujours grand soin d’écouter les dieux.

Dans le cas présent, ils m’assurent avoir patienté 63 ans avant de punir ce sale prof de gauche de la manière la plus brutale et la plus espiègle qui soit : à coups de barre de fer dans la boîte crânienne jusqu’à ce que le front saute et que sa cervelle détraquée ne macule son plumard.

J’entends les bruits des os qui craquent.

Sa vie entière était conçue pour atteindre ce moment précis : nous offrir la délicieuse satisfaction de son supplice aux mains de l’envahisseur musulman qu’il courtisait.

J’aurais vraiment aimé entendre ce démon hurler comme une femme après chaque coup de barre d’acier lui défonçant un peu plus le bocal. Rassurez-vous, il a eu le temps de se réveiller et de souffrir en voyant l’ombre de ce diable afghan vociférer comme une bête féroce alors qu’il se déchaînait sur lui avec sa barre de fer probablement rouillée.

Ce n’est là que le début d’un enchantement.

Le village où vivait cette ordure est désormais frappé d’effroi. Les vieux du bled verront dans chaque métèque errant un assassin en puissance qu’assistent les bandits rouges.

Les vieilles peaux ménopausées communistes de l’association que présidait l’ordure  Dussine sont voués à sombrer dans la dépression lourde.

Les souffrances de l’ennemi nous réchauffent le coeur et nous rappellent qu’il y a une justice divine qui finit toujours par s’exercer.

Il va sans dire que je demande la libération immédiate de ce jeune afghan et raccompagnement en classe affaire vers Kaboul. En attendant son élargissement prochain, il reçoit une magnifique Croix de Fer de Seconde Classe pour sa participation enthousiaste à la purge politique si nécessaire du bacille internationaliste rouge.

Bravo jeune homme !

Commentez l’article sur EELB