Home / Les dernières actualités / Argenteuil : émeute raciale après qu’un maghrébin se soit stupidement éclaté la tête contre un poteau alors qu’il roulait sans casque

Argenteuil : émeute raciale après qu’un maghrébin se soit stupidement éclaté la tête contre un poteau alors qu’il roulait sans casque

Démocratie Participative
18 mai 2020

 

Les maghrébins ont une façon assez particulière de communiquer leur détresse émotionnelle : ils saccagent tout.

Le miracle est survenu grâce à Saint Poteau.

Le Parisien :

Il y a encore des débris de la moto, et des traces de sang sur le bitume. Un jeune homme de 18 ans est décédé, ce dimanche matin à 8 heures à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris (XIIIe), des suites d’un accident mortel de motocross survenu dans la nuit.

Habitant dans le quartier de la ZUP, à Argenteuil, Sabri aurait percuté un poteau vers 2 heures du matin, rue du Trouillet, au niveau de la butte des Châtaigniers. Transporté avec son pronostic vital engagé par les secours, il est décédé, ce dimanche vers 8 heures. Une enquête pour accident mortel de la circulation a été ouverte, et confiée à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Val-d’Oise.

Les forces de l’ordre affirment que,non casqué, il aurait « perdu le contrôle », puis aurait percuté « un ou deux véhicules » avant de s’encastrer dans le poteau. Une voiture de la BAC (brigade anti-criminalité) était « à proximité. Nous ne le poursuivions pas, nous n’avions pas l’intention de le contrôler », affirme une source proche de l’enquête. A noter que ce sont les policiers qui ont pris en charge la victime jusqu’à l’arrivée des secours.

Ce dimanche matin, une vingtaine de jeunes de son quartier se sont rassemblés sur les lieux de l’accident, encadré par deux médiateurs de la commune. Des traces d’égratignures sont visibles sur le poteau. Un enfoncement apparaît sur le capot d’une Fiat 500 grise, garée à quelques centimètres. L’enquête devra déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Les proches de la victime, présents ce dimanche matin sur les lieux du drame, ont une autre lecture des faits. Selon eux, le véhicule des policiers aurait « coupé la route » au jeune homme, dans cette rue étroite où une seule voiture ne peut passer à la fois. Sa famille est d’ores et déjà conseillée par deux avocates, Maître Simon et Me Vannier, qui ne souhaitent pas s’exprimer. Une cagnotte en ligne, « Pour Sabri C. notre loulou », a été ouverte sur Leetchi.

Ces maghrébins sont aussi idiots que pervers. Ils sont incapables de concevoir la moindre notion de responsabilité individuelle. Le maghrébin se croit persécuté, tout comme son cousin juif.

Je ne crois pas que jamais dans le futur un seul de ces nord-africains établisse de lien logique entre mettre un casque et éviter de mourir stupidement en s’encastrant le crâne dans un poteau.

Commentez l’article sur EELB