Home / Dégénérescence / Bahreïn : une pute à crouille écossaise finit en taule après avoir été tabassée par son mari arabe, elle risque 5 ans de prison pour « adultère »

Bahreïn : une pute à crouille écossaise finit en taule après avoir été tabassée par son mari arabe, elle risque 5 ans de prison pour « adultère »

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 Janvier 2020

Voici une touchante histoire de merguez avariée.

The Scottish Sun :

Une mère écossaise a été emprisonnée au Bahreïn, sous prétexte que son mari violent l’a accusée d’avoir une liaison après qu’elle ait essayé de le quitter.

Hannah James a passé un mois en prison où elle survit grâce au riz et à l’eau qu’on lui donne trois fois par jour, selon sa famille et ses amis proches.

La jeune femme de 26 ans risque jusqu’à cinq ans de prison si elle est reconnue coupable d’adultère – un crime grave selon la charia au Bahreïn.

Sa famille, originaire de Fraserburgh dans l’Aberdeenshire, a lancé un appel désespéré en ligne pour qu’elle puisse rentrer chez elle.

Cette pute à crouille supplie les mâles blancs de son pays de venir l’aider une fois profondément enfoncée dans la merde.

Au vu du profil de l’élu de son coeur, aider cette traînée serait un véritable scandale.

Une merguez vivante.

Ils affirment qu’elle a été victime de violences domestiques de la part de son mari Jassim Alhaddar, 30 ans, après son arrivée au Bahreïn l’année dernière.

Dans une interview avec Mirror Online, Alhaddar a admis avoir frappé sa femme mais a affirmé que c’était en « légitime défense ».

Des photos des sévices présumés ont été publiées sur Facebook par la famille d’Hannah pour montrer les blessures qu’elle aurait subies par son mari.

Commentant les photos des blessures d’Hannah, Alhaddar a déclaré à Mirror Online : « Elle a la peau blanche, donc quand je vais la prendre par la main, il y aura des bleus sir elle. »

Sacré Alhaddar, il a le sens de l’humour.

Ceci dit, je trouve qu’il cogne cette pute avec beaucoup de retenue.

Hannah, qui a un fils de quatre ans avec lui, a rencontré et épousé Alhaddar alors qu’elle travaillait dans ce pays du Moyen-Orient.

Son déménagement s’est transformé en cauchemar après son arrestation, lorsqu’elle a décidé de quitter son mari et le pays – en emmenant leur fils avec elle.

La famille de Hannah prétend qu’Alhaddar lui aurait rendu impossible de partir en « brûlant son passeport », puis en allant à la police et en l’accusant de le tromper.

Dans un post sur Facebook, la famille a écrit à propos de son traitement en prison : « Hannah souffre d’être en prison. On ne lui donne du riz et de l’eau que trois fois par jour et, à l’occasion, on met des sédatifs dans le riz pour que les prisonniers restent calmes. On ne lui a pas donné d’articles de toilette et elle n’y a pas eu accès, car ils n’en fournissent pas. »

Hier soir, la famille d’Hannah a annoncé qu’elle était libérée et qu’elle était « entre de bonnes mains et qu’on s’occupait d’elle ».

Le post sur Facebook a ajouté : « Mais elle ne peut pas quitter le Bahreïn pour le moment pour des raisons juridiques. Je ferai savoir à tout le monde quand elle rentrera au Royaume-Uni ». Je tiens à remercier tout le monde pour son soutien ».

Une porte-parole du ministère des affaires étrangères a confirmé qu’Hannah était en prison au Bahreïn mais n’a pas encore donné d’autres informations.

Elle l’a dit à Sun Online : « Nous apportons notre soutien à une femme britannique suite à son arrestation au Bahreïn. »

« Nous restons en contact avec sa famille et avec les autorités bahreïnies ».

Une page JustGiving a été mise en place pour Hannah afin de collecter des fonds pour la ramener chez elle.

Fabuleux : une cagnotte pour aider la pute à bougne.

Cette traînée blanche pensait pouvoir squatter le portefeuille d’un mâle marron grâce à sa chatte. Elle découvre que les hommes musulmans ne sont pas des dindes aussi manipulables que les gogos blancs.

Espérons qu’Allah intervienne pour que son bâtard reste sur place et que la verrue soit dûment châtiée par les juristes musulmans.