Home / Les dernières actualités / Candidat à l’élection présidentielle, le Général de Villiers propose d’être plus gentil avec les nègres et les arabes pour « les intégrer »

Candidat à l’élection présidentielle, le Général de Villiers propose d’être plus gentil avec les nègres et les arabes pour « les intégrer »

Captain Harlock
Démocratie Participative
21 novembre 2018

 

Nous avons été les premiers, ici à Démocratie Participative, a annoncé la candidature à l’élection présidentielle de Pierre de Villiers, ancien chef de l’état-major français.

La chose est désormais quasiment officielle suite la publication d’un livre très modeste qui s’intitule, « Qu’est-ce qu’être un chef ? ». Il prétend être en filigrane être ce chef.

De Villiers peut donc dévoiler son programme.

Son programme n’a vraiment rien de nouveau : c’est celui de cette république juive cosmopolite. Une sorte de patriotisme couscous-saucisson à base de musulmans et de nègres « patriotes », l’antisionisme en moins.

Vous me direz que cela ne diffère pas de ce que propose la France Insoumise, le Parti Socialiste, LREM, Les Républicains ou le Rassemblement National avec Marine Le Pen.

Non, c’est bien la même religion.

La secte vénérant le dieu nègre.

Ce général voit un micro et, d’instinct, il parle des nègres et des arabes, les plaint, explique qu’il faut mieux s’occuper d’eux, parce que c’est la priorité absolue. Sinon, ils pourraient bien continuer d’être des nègres et des arabes.

Il ne parle pas des Français de souche, des petits Blancs révoltés par l’invasion, de ce qu’ils ressentent.

Non, il parle à la presse juive des nègres et des musulmans. Il promet de faire tenir cet enfer multiethnique par du « patriotisme ».

Ce patriotisme est bien sûr de facture juive, de bout en bout. « Républicain », dit-on.

Ce type nie le fait que le patriotisme est un autre mot pour dire racisme. Il prétend découpler la race de la patrie. Même quand ce mot signifie, au sens strict, le « pays des pères ». C’est-à-dire la terre de ses ancêtres biologiques.

Apparemment, nous avons le même père que Mamadou Gassama.

Nous avons donc un général Boulanger avec les convictions globales de Bayrou.

Il prétend faire des quelques 15 millions de nègres et d’arabes qui sont présents en France les futurs « héros » du pays.

Des patriotes.

Apparemment, en les faisant entrer dans l’armée pour leur filer des armes automatiques.

Et tout rentrera dans l’ordre.

Les nègres de Centrafrique et du Congo deviendront des vrais Gaulois et les bougnoules agiteront le drapeau tricolore à la place de celui du FLN.

Les nègres et les musulmans seront sauvés du danger raciste.