Home / Les dernières actualités / Clermont-Ferrand : fraîchement débarquée, la vibrante étudiante gabonaise défèque mortellement son négrillon dans une poubelle

Clermont-Ferrand : fraîchement débarquée, la vibrante étudiante gabonaise défèque mortellement son négrillon dans une poubelle

Leutnant
Démocratie Participative
06 mai 2019

France.

La Montagne :

La mère du nouveau-né retrouvé mort dans une poubelle, dans le quartier de la gare à Clermont-Ferrand, a été interpellée lundi après-midi. Elle a été présentée à une juge d’instruction ce mardi soir, en vue de sa mise en examen.

Les enquêteurs de la sûreté départementale ont retrouvé la trace de la mère du nouveau-né retrouvé par un SDF dans une poubelle, avenue Albert-et-Elisabeth, dans le quartier de la gare, jeudi 25 avril à Clermont-Ferrand.

La maman, une Gabonaise âgée de 19 ans, venue suivre cette année des études dans un IUT de Clermont-Ferrand, a été interpellée sur le campus des Cézeaux et placée en garde à vue, en fin de journée, lundi. Son appartement clermontois, également situé avenue Albert-et-Elisabeth, a été perquisitionné par les policiers dans la foulée. De nombreux indices, dont des traces de sang, ont rapidement permis aux enquêteurs de faire le lien avec le bébé.

Selon les premiers éléments recueillis, la jeune femme, aurait « subi » sa grossesse et l’enfant serait né prématurément. « D’après les résultats de l’autopsie, son âge est estimé à sept mois et d’après ce qu’elle a dit, il était viable au moment de l’accouchement », explique le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud.

La jeune femme a accouché toute seule chez elle. « En arrivant en France, elle n’était visiblement pas du tout informée du suivi médical obligatoire et du protocole en vigueur ici », poursuit le procureur.

Le parquet clermontois a déféré la jeune femme ce mardi soir et décidé d’ouvrir une information judiciaire pour privation de soins ayant entraîné la mort. Elle est actuellement présenté devant un juge d’instruction qui va lui notifier sa mise en examen. A l’issue de son interrogatoire avec le juge, elle devrait être placée sous contrôle judiciaire.

Priver la République d’un négrillon, futur citoyen français de droit à ses 18 ans, est un crime impardonnable.

Commenter l’article sur /dempart/