Home / Les dernières actualités / Débat présidentielles US : « Les Blancs seront bientôt une minorité raciale, que dites vous aux Blancs mal à l’aise avec ça ? »

Débat présidentielles US : « Les Blancs seront bientôt une minorité raciale, que dites vous aux Blancs mal à l’aise avec ça ? »

Captain Harlock
Démocratie Participative
20 décembre 2019

 

Les primaires démocrates (gauche) ont lieu aux Etats-Unis en vue de l’élection présidentielle de 2020.

Contrairement à la France, les questions fondamentales sont posées en termes clairs.

Les États-Unis seront à majorité non-blanche dans une génération. Que dites-vous aux Blancs américains qui ne sont pas à l’aise avec l’idée de devenir une minorité raciale même si vous ne partagez pas leur inquiétude ?

Je leur dis, « c’est ça l’Amérique ». C’est que vous êtes en train de regarder et nous ne serons pas capables de réussir dans le monde si nous n’invitons pas tout le monde à participer à notre économie. Notre constitution déclare que nous recherchons une union plus parfaite. C’est ce que nous faisons en ce moment. Et pour moi, ça veut dire premièrement que tout le monde peut voter et ça inclut nos communautés de couleur. »

En France, il faudra encore attendre un peu.

Nous en sommes encore au stade du « Quel Grand Remplacement ? C’est une une théorie complotiste d’extrême droite, raciste et xénophobe selon laquelle il existerait un processus délibéré de substitution de la population française et européenne par une population non européenne, originaire en premier lieu d’Afrique noire et du Maghreb. »

Mais quand la chose ne pourra plus être dissimulée ou minorée, sortiront soudain les journalistes et universitaires juifs pour demander aux candidats :

Vous êtes candidat à l’élection présidentielle, que dites-vous aux « Français de souche » qui ne sont pas à l’aise avec l’idée de devenir une minorité raciale même si vous ne partagez pas leur inquiétude ?

Je leur dis, « c’est ça la République ». C’est que vous êtes en train de regarder et nous ne serons pas capables de réussir dans le monde si nous n’invitons pas tout le monde à participer à notre économie. Notre constitution déclare que nous recherchons une égalité plus parfaite. C’est ce que nous faisons en ce moment. Et pour moi, ça veut dire premièrement que tout le monde peut voter et ça inclut nos communautés de couleur.

Mais ça viendra dans les mêmes termes, une fois l’hypocrisie dissipée.