Home / Guerre raciale / Dijon : les Tchétchènes organisent une ratonnade à l’AK-47 après qu’un dealer maghrébin a agressé un de leurs jeunes

Dijon : les Tchétchènes organisent une ratonnade à l’AK-47 après qu’un dealer maghrébin a agressé un de leurs jeunes

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 Juin 2020

Les troupes caucasiennes du Grand Ramzan Kadyrov nous ont une nouvelle fois donné une leçon de chose.

A Dijon, suite à l’agression d’un gamin tchétchène par des dealers maghrébins, une gigantesque ratonnade a été organisée en représailles par les tchétchènes. La notion d’oumma est une notion très relative en pratique.

Regardez ça, si ce n’est pas magnifique.

Ca pique.

Il ne sert plus à rien de se lamenter sur l’antique France apaisée d’il y a 50 ans. C’est un débat du passé. C’est plutôt les nouvelles règles du jeu interethnique qu’il faut étudier. Les tchétchènes, pour peu nombreux qu’ils soient en France, sont des guerriers prêts à tout pour protéger leur communauté. Y compris jusqu’à descendre de partout pour investir un quartier arabe afin de le nettoyer à la kalachnikov.

La méthode tchétchène sera probablement plus dissuasive qu’une banderole face aux crouilles.

Ces tchétchènes sont peut-être musulmans et consubstantiellement mafieux mais ils sont courageux et racialement solidaires. Ce sont des qualités qui méritent d’être citées en exemple.

Commentez l’article sur EELB