Home / France / Face à une Apolline de Malherbe déchaînée, le zadiste d’Andalousie Juan Branco déclare n’avoir aucune idée de ce qu’il voulait faire en sortant la vidéo de la bite de Griveaux

Face à une Apolline de Malherbe déchaînée, le zadiste d’Andalousie Juan Branco déclare n’avoir aucune idée de ce qu’il voulait faire en sortant la vidéo de la bite de Griveaux

Captain Harlock
Démocratie Participative
17 Février 2020

 

Interrogé sur BFMTV, le militant anarcho-marxiste Branco a finalement pu revenir sur l’opération de torpillage de Griveaux qu’il a concocté avec son ami russe, Piotr Pavlenski.

Quelle bouillie pour chat.

« Oui nan oui nan, mon client, oui nan ».

Il est infoutu de reconnaître qu’il a planifié l’affaire de A à Z, ce qui lui donne l’air d’un tocard. Ses arguties philosophico-juridiques aggravent encore l’impression de flou artistique générale.

Il ne dit même pas pourquoi sa bande a balancé la vidéo de Griveaux.

Le meilleur, c’est que son russe affirme avoir d’autres vidéos. C’est probablement pour ça que la journaliste Apolline de Malherbe est si aggressive avec Branco : vu comment les politiciens font tourner ses garces entre eux, elles ne doivent pas être rassurées.

En tout cas, on peut déjà se préparer à un rouleau compresseur législatif pour faire passer la Loi Avia.

Le fait de pouvoir être ciblés par des amateurs comme Branco et une sorte de vagabond russe a achevé de convaincre les politiciens de tout verrouiller.