Home / Décryptage / La Nazie Marine Le Pen boycottée par toute l’île de Sein pour les commémorations de l’Appel du 18 Juin

La Nazie Marine Le Pen boycottée par toute l’île de Sein pour les commémorations de l’Appel du 18 Juin

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 Juin 2020

En amour, il y a une règle immuable : il faut être deux.

Et le front antifa ne veut tout simplement rien avoir à faire avec Marine Le Pen.

France Info :

Marine Le Pen doit se rendre jeudi 18 juin sur l’île de Sein, dans le Finistère, pour les commémorations de l’appel du Général de Gaulle, mais les préfectures terrestres et maritimes, en lien avec la mairie de Sein, ont décidé d’avancer d’une heure la cérémonie officielle pour que la présidente du Rassemblement national (RN) ne participe pas à la cérémonie.

La commémoration officielle de l’appel du Général de Gaulle a donc lieu à 9 heures, avec des représentants de la préfecture du Finistère, de la préfecture maritime et quelques parlementaires. Marine Le Pen, elle, doit arriver à 10 heures jeudi matin, quand la cérémonie sera donc terminée. Le maire de l’île de Sein, Didier Fouquet, interviewé mardi 16 juin sur France Bleu Breizh Izel, affirme que « les gens de l’Ile ne se reconnaissent pas en elle, c’est certain ». Certains habitants veulent d’ailleurs l’empêcher d’accoster ou organiser une journée « île morte ».

Le président du groupe Rassemblement national en Bretagne, Gilles Pennelle, dénonce une volte-face anti-républicaine du maire. Le maire de l’île de Sein lui reproche, de son côté, de ne pas avoir officialisé leur venue lors de la réservations des tickets de bateau pour venir sur l’île. « Ils n’ont pas donné leur nom, ils ont fait croire qu’ils venaient pour une cousinade à l’Ile-de-Sein« , dénonce Didier Fouquet.

« Une cousinade ». Une « cousinade » !

La grosse Le Pen voulait littéralement s’infiltrer clandestinement sur l’île. Un peu comme ces migrants soudanais à Lampedusa.

Ces gens qui prétendent vouloir gouverner la France se comportent comme des cambrioleurs géorgiens.

Ce qui rend Marine Le Pen si haïssable, ce n’est pas seulement son opportunisme mais la vulgarité avec laquelle elle l’affiche sans aucune honte. Elle a même l’impression que la plèbe devrait la remercier de bien vouloir l’honorer de sa présence.

En tout cas, j’avoue sans ambage avoir jubilé en apprenant la nouvelle humiliation infligée à cette femme atroce qui comptait squatter cet événement antifa comme la dernière des roms à un feu rouge. D’ailleurs c’est ce que dit ce maire : elle a essayé de venir en douce pour prendre de court la population et les autorités. Quel dirigeant politique, élu national par surcroît, peut bien faire ça ? Ce maire est peut-être hostile politiquement, mais il est fondé à être informé d’une telle venue officielle, ne serait-ce que par courtoisie. Qu’il fasse savoir qu’il n’y est pas favorable par la suite, c’est une autre affaire. Personne n’aime se faire forcer la main or c’est exactement ce que voulait faire l’horrible Le Pen.

Ce désaveu démontre que plus la présidente du RN fait de concessions à la doxa antifa, plus la république juive prend un malin plaisir à la traite de Nazie. Plus elle fait de la surenchère antifasciste, plus l’alcoolo-tabagique est assignée à la case « fasciste ». Ce qui est encore plus humiliant quand on se revendique bruyamment du gaullisme comme l’a fait Marine Le Pen ces derniers jours pour justement se donner en spectacle aujourd’hui [juste avant de tancer Julien Odoul et Marion Maréchal pour leur manque de respect envers ce grand Français qu’est Adama Traoré].

Je l’ai déjà expliqué ici, d’autres l’ont expliqué ailleurs : ce n’est pas vous qui décidez qui est antisémite, mais les juifs. Ce n’est pas vous qui décidez si vous êtes fasciste, mais les juifs. Ce n’est pas vous qui décidez si vous êtes républicain, mais les juifs. Parce que ni vous ni moi ne sommes au pouvoir et que ceux qui le sont escomptent bien que les choses restent ainsi. Le Système a besoin d’un diable pour se maintenir debout et s’il est à cours de fascistes, il en créera de toutes pièces au besoin. Et la masse le prendra pour argent comptant si c’est écrit dans le journal. C’est aussi simple que ça.

Si vous cherchez à défendre vos intérêts raciaux en tant que Blanc, il est inutile de sacrifier votre dignité en rampant aux pieds des démocrates ou des juifs dans l’espoir d’un changement d’humeur chez ces gens-là. Ils verront ça comme un signe de faiblesse et renforceront leur étreinte pour vous rabaisser encore plus devant vos partisans.

Si vous ajoutez à cette diabolisation subie le fait que Marine Le Pen a cédé sur absolument tout au point de lâcher ses élus pour s’apitoyer sur le sort du truand Adama Traoré, vous mesurez la dramatique inefficacité de cette « stratégie » d’enjuivement méthodique.

Comme disait Machiavel, mieux vaut être craint qu’aimé si on ne peut être les deux. Je vous assure qu’il vaut mieux être perçu comme un dangereux fasciste que comme une larve de centre-droit.

Que peut extorquer Le Pen au Système en affichant une telle faiblesse ?

Rien.

Je me répète mais je ne vois pas comment ne pas le redire : plus vite nous serons débarrassés de cette femme, mieux ça vaudra.

Commentez l’article sur EELB