Home / Décryptage / Le Japon aura couvert 60% de sa population avec la 5G d’ici 2023, la Corée du Sud 90% d’ici 2026

Le Japon aura couvert 60% de sa population avec la 5G d’ici 2023, la Corée du Sud 90% d’ici 2026

Captain Harlock
Démocratie Participative
20 septembre 2019

Ça devient lassant d’être constamment à la traîne derrière les USA et l’Asie du Nord-Est.

Japan Times :

L’opérateur de téléphonie mobile NTT Docomo Inc. a déclaré mercredi qu’il commencerait vendredi un service d’essai permettant aux habitants de Tokyo et d’autres grandes villes, dont Nagoya et Osaka, d’utiliser les réseaux de communication de cinquième génération, ou 5G, avant son déploiement commercial 5G complet au printemps prochain.

Le service réseau expérimental de nouvelle génération sera disponible sur les sites de compétition de la Coupe du monde de rugby, qui débute le même jour, et dans d’autres endroits, a déclaré la société.

« Nous marquons le vendredi comme le jour où nous commençons nos services 5G à part entière « , a déclaré Kazuhiro Yoshizawa, président de NTT Docomo.

Le service d’essai au stade de Tokyo à Chofu, Tokyo, utilisera la configuration de la station de base et la bande de fréquences qui seront utilisées pour le service commercial complet prévu. Le stade accueillera le premier match du tournoi, qui opposera le Japon à la Russie.

Trois types de téléphones intelligents spéciaux compatibles avec le réseau 5G seront disponibles, permettant aux utilisateurs de voir le jeu sous différents angles.

La vitesse de transmission du réseau 5G serait jusqu’à 100 fois plus rapide que celle du réseau de communications 4G actuel, ce qui permettrait aux utilisateurs de profiter du contenu à haut débit qui sera diffusé en continu sur les dispositifs spéciaux.

Le service d’essai sera également disponible dans quatre magasins NTT Docomo à Tokyo, Nagoya et Osaka.

D’autres services sont également prévus cette année, y compris des services d’essai lors d’événements musicaux. Un autre exemple est celui des leçons de golf à distance, offertes par des entraîneurs professionnels et utilisant l’intelligence artificielle pour analyser les images – prises avec des téléphones intelligents compatibles 5G – des swings des utilisateurs.

NTT Docomo et deux autres grands opérateurs de téléphonie mobile – SoftBank Corp. et KDDI Corp. visent à lancer des services commerciaux 5G au printemps prochain. La nécessité de disposer d’un grand nombre de stations de base a toutefois constitué un obstacle à la réalisation de cet objectif, car les signaux 5G de chaque station de base ne couvrent qu’une petite zone.

Pour lutter contre ce problème, NTT Docomo a annoncé mercredi son intention d’accélérer la mise en place de bases 5G dans l’ensemble des 47 préfectures, avec pour objectif d’achever cette tâche d’ici fin juin 2020. Le transporteur a également indiqué qu’il prévoyait d’établir un total de 10 000 bases d’ici le printemps 2021.

Le Japon sera géographiquement couvert d’ici le printemps prochain et SoftBank, une des principales entreprises de communication, prévoit de proposer son offre 5G à 60% de la population du pays d’ici 2023.

En Corée du Sud, 30% de la péninsule sera couverte d’ici 2021 et 90% d’ici 2026.

La France ne prévoit pas d’atteindre un tel chiffre, pour une bonne raison : d’après le gouvernement LREM, les goyim vivant en zones dites rurales n’ont pas vocation à avoir la 5G. Ils devront faire avec la 4G. S’ils ont la 4G.

Donc, ces gens se retranchent derrière le calendrier technique suivant : les villes moyennes et grandes couvertes d’ici 2026, c’est-à-dire, d’après eux, « 60% de la population ».

En 2030, peut-être, les 40% de Français restants auront le droit à la 5G.

Dans une grosse décennie en somme.

Cela tombe bien, c’est la géographie du vote macroniste.

Plus les Bretons.

Je n’ai lu nulle part que Macron leur ait promis la 5G en 2022 mais ils votent quand même massivement pour ce type.

En revanche, il y a bien une couverture qui est méthodiquement mise en place jusque dans les territoires les plus ruraux de France : la ventilation des nègres et des arabes.

Bon, de ce côté-là, les Bretons sont servis.

C’est peut-être pour ça qu’ils votent Macron, parce qu’il tient ses promesses et leur livre du nègre en quantités toujours plus énormes.

Pour en revenir à la 5G, on peut dire que la bourgeoisie homo-progressiste des grandes villes qui contrôle l’appareil d’état est d’accord sur une chose : les Blancs des campagnes doivent être ramenés à l’âge de pierre.

Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne doivent pas payer d’impôts, bien au contraire.

Les dealers nègres du 93 auront la 5G pour voir leurs rappeurs dégénérés quand les Blancs des campagnes seront collés à leur réseau 4G. Avec ce que ça suppose de limitations économiques.

La France périphérique est activement placée sous embargo par ces pourris. C’est la méthode qu’ils ont trouvé pour circonvenir cette masse de millions de Blancs mécontents.

En Europe, la Suisse est le seul état qui avait un plan ambitieux pour le déploiement éclair de cette technologie révolutionnaire.

Jusqu’à ce que les écolo-communistes ne s’en mêlent.

Ces communistes veulent réellement empêcher le monde blanc de suivre la marche du progrès réel en brandissant toute une série de prophéties apocalyptiques.

Ils se sont dits que pour en finir avec ce qu’ils appellent le « capitalisme » – c’est-à-dire la propriété privée – il fallait tout simplement nous ramener collectivement au paléolithique.

Au niveau des nègres, donc.

On ne devrait plus tarder à se voir proposer des douches anti-réchauffement par ces gens.

Ce qui sera accéléré par l’importation toujours énorme d’authentique cafres d’Afrique.

Les gauchistes ont parfaitement compris qu’un monde de compétition dopé par la technologie ne leur laissait aucune place. La régression planifiée est leur réponse.

Comme personne ne veut régresser en toute connaissance de cause, ils inventent des théories délirantes pour s’emparer du pouvoir, augmenter indéfiniment les impôts et les taxes et justifier toute une série de législations et décrets visant à nous fliquer collectivement.

Nous avons maintenant de jeunes pétasses hystériques dans les rues qui crisent pour faire baisser la température. Je ne serais pas surpris si elles se mettent à hurler les seins à l’air pour arrêter la 5G.

Et ces climato-communistes sont de plus en plus excités par les médias.

La gauche régressive est chauffée à blanc.