Home / France / Le maire de Béziers converti au judaïsme Robert Ménard purge brutalement un de ses collaborateurs pour avoir osé rappeler que Laëtitia Avia a effectivement la couleur de la merde

Le maire de Béziers converti au judaïsme Robert Ménard purge brutalement un de ses collaborateurs pour avoir osé rappeler que Laëtitia Avia a effectivement la couleur de la merde

Captain Harlock
Démocratie Participative
21 Mai 2020

Puisqu’on vous dit qu’il est de chez nous

Robert Ménorah a pu donner de nouvelles preuves de docilité à ses maîtres en s’adonnant à ce qu’il préfère : la surenchère antiraciste.

Le Huffington Post :

“Une monstruosité, une saloperie qui donne envie de vomir”. Robert Ménard, maire de Béziers a condamné fermement ce mardi 19 mai les propos racistes d’un de ses colistiers vis-à-vis de la députée LREM Laetitia Avia.

Entre le vote de la loi (controversée) contre la cyberhaine et les accusations de harcèlement moral d’anciens collaborateurs parlementaires, Laetitia Avia a sous le feu des critiques ces derniers jours. À Béziers, un des colistiers de Robert Ménard est allé jusqu’à l’insulter publiquement sur Facebook, comme l’a repéré Midi Libre.

“Elle s’exprime comme une merde, dont elle a la couleur. Comment on peut foutre ça ministre? Mystère. Qui a dit que l’égalité sera atteinte quand une incompétente occupera un poste à responsabilité? C’est fait”, a écrit le 14 mai Michel Bousquet, dans une publication supprimée depuis.

Il est d’ailleurs habitué des publications au langage insultant: “Si vous supportez Léticia AVIA, et d’autres au gouvernement, ne blâmez pas MACRON, vous l’avez élu, vous êtes juste en train de devenir plus CONS!!!”, avait-il également posté le 14 mai.

Je ne connaissais pas ce Michel Bousquet mais je peux d’ores et déjà dire que cet homme est lucide et qu’il dit la vérité.

Au moment où la négresse des juifs Avia ose, en France, donner la main au rabbinat pour empêcher les Français de race de parler librement sur la terre de leurs ancêtres, il fallait dénoncer avec la dernière énergie ce primate possédé par le démon.

En outre, Laëtitia Avia a effectivement une couleur d’excrément, c’est purement factuel.

Monsieur Bousquet n’allait tout de même pas dire que cette négresse avait la couleur de la vanille pour faire plaisir aux nègres qui nous parasitent.

Interpellé par l’article de Midi Libre, Robert Ménard a affirmé avoir exigé le renvoi de Michel Bousquet, 35e sur sa liste. Au service politique de Libération, le maire de Béziers, bien que proche de l’extrême droite et farouchement opposé au parti présidentiel, a qualifié les propos de son ancien colistier de “saloperie qui lui donne envie de vomir”.

C’est Ménard qui me donne envie de vomir.

Voir une de ses photos suffit à me donner envie de prendre une douche.

“J’ai pris connaissance de ses propos et, dans la seconde qui a suivi, j’ai exigé sa démission. Il me l’a donnée. Je refuse d’avoir ça à côté de moi”, a déclaré le maire. La députée LREM, qui a déjà été victime de propos racistes par le passé, n’a pas réagi.

Je dois bien confesser que Ménard est le plus répugnant de la bande mariniste. C’est lui le plus ostensiblement servile à l’égard des juifs même si Gilbert Collard et ses cheveux gras lui fait une rude compétition.

Toute son agitation autour de ses crèches n’ont qu’un objectif : arrimer plus solidement encore les derniers pans de sentiment catholique à la cause de la suprématie juive. Sans oublier en route ses amis d’enfance maghrébins.

Habituellement, dans nos milieux, certains disent qu’il faut tolérer ce genre de reptations pour pouvoir s’occuper de l’invasion arabo-musulmane. Je ne crois pas à cette théorie. Tolérer le sémitisme des uns se convertit tôt ou tard en tolérance envers le sémitisme des autres. Voilà maintenant de longs mois que Ménard utilise chaque opportunité médiatique qui lui est offerte pour attaquer le front blanc pour le compte de la pouillerie immigrée.

J’en ai déjà parlé mais je dois y revenir : cet empoisonneur a fait de son allocution lors de la (((Convention de la Droite))) l’occasion de tourner en dérision la remigration des allogènes avant de s’étendre plaintivement sur le sort bien injuste qui affecte les bougnoules qui squattent sa ville « depuis 3 générations ». Ce sale type a littéralement piqué une crise digne d’un cadre de SOS Racisme au sujet du sentiment anti-arabe, sous le nez de Marion Maréchal ex-Le Pen, l’égérie des juifs du Likoud.

Il y a six mois, Ménard expliquait que « parler de remigration est d’une bêtise totale » et proposait aux réacs venus l’écouter « d’aller avec moi dans les quartiers rencontrer les familles qui sont là depuis la troisième génération. » (06:50′).

C’est d’autant plus drôle que ses chers administrés maghrébins n’en transforment pas moins sa ville sinistrée en bidonville algérien pour autant.

Nous ne devons jamais laisser ces opportunistes puants se mêler de nos affaires en prétendant parler en notre nom ou capitaliser sur notre malheur. Ménard ne parle qu’au nom de la cause de la démocratie juive et ses prurits que sont l’islamisation et la fracture raciale. Qu’il propose de petits aménagements ici et là pour donner le change ne doit pas tromper les Blancs anti-immigration.

Quant à ceux qui pensent qu’il faut impérativement ramper devant la terreur antiraciste en faisant un boulot de police marxiste comme le fait Ménard, je leur suggère de voter directement pour Emmanuel Macron. Ils éviteront à tout le monde de perdre son temps.

Commentez l’article sur EELB