Home / France / L’expert qui annonçait à Macron 500,000 morts déclare désormais que le peu de gens qui mourront seraient de toute façon morts dans l’année

L’expert qui annonçait à Macron 500,000 morts déclare désormais que le peu de gens qui mourront seraient de toute façon morts dans l’année

Captain Harlock
Démocratie Participative
27 Mars 2020

Oups, désolé goy, une petite erreur de calcul !

Maintenant que les banques centrales ont finalisé la « nationalisation » des marchés occidentaux pour les placer sous le contrôle d’un cartel de banques juives, la campagne de sidération médiatique peut être progressivement remise au placard.

Neil Ferguson, l’expert de l’Imperial College de Londres qui prédisait jusqu’à 500,000 morts en France ainsi qu’au Royaume-Uni et qui a conseillé Macron sur les mesures à adopter pour éviter la fin du monde, est désormais en train de rétropédaler à vitesse grand V.

En fait, yorarien.

The Daily Caller :

Le médecin à l’origine d’une étude universitaire britannique qui a peint un scénario terrifiant sur la pandémie de coronavirus dit maintenant qu’il a une vision plus optimiste de la propagation au Royaume-Uni.

L’épidémiologiste renommé Neil Ferguson de l’Imperial College a suggéré dans son modèle la semaine dernière que les États-Unis et le Royaume-Uni devraient continuer à fermer pendant 18 mois pour éviter un nombre de morts catastrophique, mais lors de son passage devant la commission parlementaire spéciale du Royaume-Uni sur la science et la technologie en début de semaine, il a indiqué qu’il s’attend à ce que le pays soit capable d’aplatir la courbe dans les 2 à 3 semaines.

L’Imperial College a prédit que plus de 500 000 personnes pourraient mourir au Royaume-Uni et plus de deux millions aux États-Unis, mais Ferguson a déclaré qu’il s’attend maintenant à ce que le nombre de morts en Grande-Bretagne soit inférieur à 20 000, selon NewScientist. L’étude originale de l’Imperial College a montré que le nombre de morts pourrait être limité si des mesures extrêmes étaient prises pendant une période de temps significative.

L’ancien journaliste du New York Times Alex Borenson a qualifié les prévisions révisées de Ferguson de « tournant remarquable », et a noté que Ferguson lui-même a été testé positif pour le virus.

« Le Royaume-Uni n’a commencé son confinement qu’il y a deux jours, et la théorie est que les confinements prennent deux semaines ou plus pour fonctionner », a déclaré Borenson. « Il n’est pas surprenant que ce témoignage n’ait reçu aucune attention aux États-Unis – je ne l’ai trouvé que dans les journaux britanniques. L’équipe Apocalypse n’est pas intéressée ».

Ferguson multiplie les excuses tortueuses pour se justifier à présent que l’objectif est atteint.

Il avait assuré qu’il fallait une quarantaine d’un an et demi pour éviter des millions de morts.

Dans son rapport original, il indiquait que même un confinement total aboutirait à une saturation spectaculaire des capacités des hôpitaux britanniques.

Rouge : limites capacitaire des soins en réanimation au RU

Ferguson explique désormais que le Royaume-Uni pourra prendre en charge sans difficulté les patients qui le nécessitent. Et ça, alors même que le confinement n’a débuté qu’il y a deux jours en Angleterre.

Plus mirobolant encore, il ajoute que les « deux tiers » des gens qui mourront au Royaume-Uni « seraient de toute façon morts dans l’année ».

The Telegraph :

Selon un conseiller du gouvernement, jusqu’à deux tiers des personnes qui mourront du coronavirus dans les neuf prochains mois seront probablement mortes cette année d’autres causes.

Le professeur Neil Ferguson, qui se remet chez lui de Covid-19, a déclaré à la commission des sciences et de la technologie que les experts s’attendaient maintenant à environ 20 000 décès, bien qu’il ait dit que cela pourrait s’avérer beaucoup moins.

Mais il a ajouté que beaucoup de ces décès étaient probablement dus à des personnes âgées et gravement malades qui seraient mortes d’autres maladies avant la fin de l’année.

Ferguson dit littéralement que les morts de l’année allaient mourir dans l’année.

Il appelle ça une « prévision ».

C’est ce qu’on appelle trouver une porte de sortie pour ne pas avoir à expliquer pourquoi la courbe de la mortalité restera inchangée en 2020 au Royaume-Uni par rapport aux autres années.

Comme déjà dit ici, le nombre de contaminés réels est très au dessus des estimations officielles. Le taux de mortalité est établi sur la seule base des seuls personnes testées positives au COVID. Ce taux a été exagéré à 1000%.

C’était une arnaque juive depuis le début

Le décompte spectaculaire des morts chaque jour par les médias juifs instille la terreur dans la population qui croît soudain que tout le monde meurt.

Le juif Salomon s’assure de dramatiser à outrance.

Vous pouvez être certains que mort exceptionnelle du genre sera dûment communiquée à Jacqueline sur Facebook et à la radio.

« Mé les jeunes meurrent ossi ! »

Bien sûr, si le même traitement était réservé à la grippe saisonnière durant les trois mois d’hiver, nous aurions des bilans quotidiens tout aussi angoissants.

Je veux le décompte quotidien du nombre de morts de la grippe chaque hiver

Il n’y aura pas de morts de masse.

La Suède jusqu’à présent n’a même pas déclenché de confinement alors même que nous arrivons en avril, plus de quatre mois après le début de l’épidémie.

Le film juif n’est pas fini

Cette pandémie montée gonflée artificiellement par l’OMS et les banquiers juifs a permis une restriction jamais vue des libertés.

Les cadres de l’OMS reconnaissent publiquement qu’ils ont demandé aux stars du show-biz à terroriser les gens et de leur dire de rester chez eux.

Andrew Patterson, le type qui s’occupe de la guerre numérique pour l’OMS, a platement déclaré que sans les influenceurs sur YouTube, Instagram et Twitter, ils n’auraient jamais pu convaincre le public.

Staline n’aurait pu que rêver d’une assignation à domicile d’états entiers.

Et vous savez quoi ?

La bourse monte. En pleine dépression.

Avec ce virus, les juifs ont acquis un pouvoir sans précédent sur les masses occidentales. Vous êtes chez vous et vous ne pouvez pas sortir ou presque et des mesures extraordinaires sont adoptées au parlement.

Les juifs font le braquage financier, les goyim remboursent la différence.

Les juifs ne vont pas abandonner cette arme de guerre psychologique aussi facilement. Quand il apparaîtra que l’Apocalypse n’advient pas, la presse juive se contentera de dire que c’était « une alerte » et qu’il reviendra l’année prochaine encore plus brutalement.

Les juifs diront ensuite que les mesures « exceptionnelles » prises devront être prorogées d’un an, puis de deux ans, etc..

La foule est stupide et le juif sait comment la manipuler. C’est grâce à sa stupidité qu’il a pu faire main basse sur tous les marchés du monde occidental en quelques jours.