Home / France / Macron maintient les élections municipales, garantissant la transmission du Coronavirus à grande échelle

Macron maintient les élections municipales, garantissant la transmission du Coronavirus à grande échelle

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 Mars 2020

Le Chaos est sur nous 

Macron a finalement annoncé que les établissements scolaires seraient fermés à partir de lundi, des semaines après que de telles mesures ont été prises très en amont dans des pays comme la Corée du Sud.

Les frontières françaises restent ouvertes aux quatre vents, aucune région ou département n’est verrouillé. Pas de couvre-feu. Pas de masques ou de gel à l’horizon.

J’imagine qu’en guise de matériel d’assistance respiratoire, il faudra faire avec les moyens du bord.

On réquisitionnera des campings municipaux 2 étoiles pour parquer les vieillards à l’agonie.

Mais il y a mieux, beaucoup mieux.

Quelques 40 millions de gens sont toujours appelés à converger vers quelques sites pour aller voter dimanche.

Dans le contexte, cela défie l’entendement.

Le seul maintien de ces élections garantit l’échec de toutes les autres mesures prises tardivement.

Imaginez ça : la transhumance de l’immense troupeau électoral, dans toute la profondeur du territoire et de toutes les classes d’âge pour une durée de quelques heures, vers quelques espaces confinés pour y faire la queue.

Tout ça dans un pays où les rassemblements de 1,000 personnes sont interdits et où le Chef de l’Etat parle de se tenir à « un mètre » les uns des autres. D’ailleurs, il est prouvé que le virus contamine à plus de 4,5 mètres de distance.

Ces élections garantissent pratiquement que la France sera un des pays les plus touchés en raison de l’hyper circulation du virus qu’une telle décision implique.

Vous aurez des couillons qui se radineront avec leurs gosses infectés mais asymptomatiques pour étaler leur morve un peu partout pour le plus grand plaisir de Marie-Thérèse, 78 ans, électrice macroniste endurcie qui a trouvé le président « FOR-MI-DA-BLE » hier soir à la télé.

Vous allez avoir des millions de vieux qui vont toucher les poignées de portes, les vitres, les urnes, les bulletins, qui vont tousser et postillonner dans ces nouveaux couloirs de la mort que sont les bureaux de vote et les mairies.

Tous ces vieux qui survotent traditionnellement vont pointer comme des moutons et faire « leur devoir de citoyen » docile de cette république juive.

La République va tuer des Boomers ces deux prochains dimanches.

Le plus cocasse, c’est que Macron avait bien compris l’absurdité du maintien des élections. Mais après les vociférations du Parti Socialiste avec le juif Fabius et de LR avec le gros Larcher, il a cédé.

Larcher a besoin de ses grands électeurs que sont les élus locaux pour tenir le Sénat et continuer d’entretenir sa gargantuesque graisse porcine.

Ces politiciens ne sont pas à une pandémie près.

C’est le dernier de leur soucis.

Surtout que LR et le PS joue leur survie lors de ces élections locales.

Et comme un dimanche ne suffira pas, le dimanche suivant sera maintenu alors que l’épidémie aura considérablement progressé.

Je vous laisse deviner le chaos durant la semaine à venir.