Home / Les dernières actualités / Marine Le Pen donnée (encore) perdante au second tour en 2022 face à Macron

Marine Le Pen donnée (encore) perdante au second tour en 2022 face à Macron

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 Juin 2020

Marine Le Pen 2027 !

Le Figaro :

Deux ans, c’est loin. Mais va-t-on vers un match retour ? Alors que les élections municipales lanceront officiellement le compte à rebours vers 2022, un sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio a pris le pouls de l’opinion en vue de la prochaine présidentielle. Selon cette enquête, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient au coude-à-coude au premier tour, avec respectivement 26% à 28% [pour Macron] et 27% à 28% [pour Le Pen] des voix, en fonction des scénarios testés.

Quel que soit le candidat de la droite, le chef de l’État et la présidente du Rassemblement national le distanceraient très largement : François Baroin et Xavier Bertrand plafonneraient tous les deux à seulement 12% des suffrages. Ce qui les placerait dans un mouchoir avec Jean-Luc Mélenchon, donné à 11% face au président de la région des Hauts-de-France, et 12% face au président de l’Association des maires de France.

Derrière, aucun autre candidat n’atteindrait la barre des 10%. Si Yannick Jadot se présente pour Europe Écologie-Les Verts, le troisième homme des européennes plafonnerait à 8%. Quant au souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), il oscillerait entre 5% et 5,5%. Enfin, le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, diviserait par deux le score de son camp par rapport à 2017, puisqu’il s’effondrerait à 3% des voix.

Comme lors de la précédente élection présidentielle, Emmanuel Macon est une nouvelle fois donné vainqueur en cas de second tour avec Marine Le Pen. Le chef de l’État obtiendrait en effet 55% des suffrages, contre 45% pour son adversaire du Rassemblement national. Il s’agirait toutefois d’une victoire à relativiser pour le président sortant, puisqu’il reculerait de plus de 10 points par rapport à 2017 (66,1% contre 33,9% à l’époque).

Je ne crois pas un instant que Marine Le Pen puisse atteindre 45% des voix au second tour.

Marine Le Pen est habituellement surcotée dans les sondages.

Deux mois seulement avant le premier tour en 2017, les sondages la donnaient en tête.

Les Echos :

Le plafond de verre est-il en train de se fissurer ? A deux mois de l’élection présidentielle , Marine Le Pen, largement favorite pour arriver en tête au soir du premier tour, réduit fortement l’écart sur son adversaire au second tour. Et ceci, qu’il s’agisse de François Fillon ou d’Emmanuel Macron, selon le sondage quotidien PrésiTrack d’OpinionWay pour ORPI, « Les Echos » et Radio classique.

Dans le détail, DOSSIER Présidentielle 2017 : Marine Le Pen, sa campagne, son projet s’inclinerait lors d’un second tour face à Emmanuel Macron avec 42 % des voix contre 58 % pour le leader d’En Marche. L’écart est encore plus infime avec François Fillon. Le candidat des Républicains ne l’emporterait qu’avec 56 % des voix contre 44 % pour Marine Le Pen.

Mais Marine Le Pen n’est jamais arrivée en tête au premier tour.

Et les sondeurs lui donnaient pratiquement 10 points de plus que son score réel du second tour.

Les dernières élections européennes ont donné un aperçu du rapport de force global.

Le RN n’a aucune réserve de voix d’importance. Macron en revanche peut récolter la quasi totalité du vote écologiste et socialiste ainsi qu’une moitié des retraités votant Les Républicains.

De toute façon, le vieillissement de la population et la submersion migratoire se traduisent par un apport mécanique d’électeurs pour LREM.

Marine Le Pen serait plus probablement autour de 40% au second tour en 2022. Ce qui reste une réélection confortable pour Macron. Le seul résultat tangible d’un nouveau second tour entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ce serait la certitude d’avoir Marine Le Pen 2027 dans une version encore plus politiquement correcte que ce qu’elle produit déjà.

C’est la raison pour laquelle je reste un fervent soutien de Bigard 2022. Bigard peut devenir celui qui déstalinise le Rassemblement National en nous libérant de Marine Le Pen et de ses pédés. Jean-Marie a l’air de vouloir tenter le pari.

La perspective de devoir subir Marine Le Pen pendant dix années de plus est au delà de mes forces. Tout ce qui peut contribuer à faire place nette a tout mon soutien.

Commentez l’article sur EELB