Home / France / Municipales à Tarascon : l’alcoolo-tabagique Marine Le Pen place un candidat bidon pour empêcher un candidat de droite dure de l’emporter

Municipales à Tarascon : l’alcoolo-tabagique Marine Le Pen place un candidat bidon pour empêcher un candidat de droite dure de l’emporter

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 Mai 2020

Ici, à Démocratie Participative, nous avons fait un sérieux travail d’éducation populaire à propos du Rassemblement National de Marine Le Pen. Hélas, tout ce que nous avons pu en dire s’avère être très en deçà de la réalité.

C’est Thomas Joly, patron du Parti de la France, qui nous livre le dernier coup bas du gang mariniste.

Dans la ville de Tarascon, une candidate de droite dure soutenue par le PdF avait des chances de l’emporter. Las, l’alcoolo-tabagique, craignant pour le monopole de sa SARL et ses livraisons de mousseux, fait tout pour permettre au camp cosmopolite de l’emporter.

C’est repoussant de bassesse et de perfidie.

Même les juifs ont plus de moralité que ces gens-là.

J’en reviens à ce que je disais : le RN est le principal obstacle au moindre changement d’ordre politico-institutionnel en France. Un fusible nourri par le système pour éviter l’émergence d’une véritable opposition à l’invasion.

D’ailleurs le RN milite désormais pour un solde migratoire positif.

Notez que je ne suis pas un démocrate et que je ne crois pas au miracle électoral. En revanche, je pense qu’une force politique intègre et radicale aurait la capacité de polariser l’opinion publique sur une série de sujets critiques. Imaginez un peu ce que pourrait générer de tension le FN des années 80 dans le contexte actuel, entre les couteaux islamiques de la paix et les émeutes raciales quotidiennes.

On ne refait pas l’histoire mais la catastrophe mariniste aurait pu être évitée si Jean-Pierre Stirbois était devenu le boss du FN en lieu et place de Jean-Marie Le Pen.

Je crois à la rupture, pas au consensus.

Au lieu de ça, nous avons ce mollusque mariniste qu’est le RN cégétiste avec son culte des nègres d’Outre-Mer. Ce parasite se nourrit de la déréliction générale, comme une tumeur se nourrit de l’affaiblissement du système immunitaire. C’est si vrai que lorsqu’un candidat radical et indépendant a des chances de l’emporter, la sangsue cosmopolite mariniste surgit pour le vampiriser et le tuer.

Je réitère l’objectif pour 2022 : empêcher par tous les moyens la grosse d’être au second tour.

Je soutiendrais toutes les initiatives qui hâteront la liquidation de cette escroquerie qu’on appelle le RN judéo-mariniste.

Je ne veux plus entendre parler d’égyptiens payés 12,700 euros nets par mois pour chanter les miracles de l’assimilation des nègres et algériens pour finir avec une vieille peau ménopausée en train de se rincer au champagne sur du Boney M.

Commentez l’article sur EELB