Home / Les dernières actualités / Pour « maintenir le niveau de confort », le gouvernement espagnol veut importer « 8 à 9 millions de migrants »

Pour « maintenir le niveau de confort », le gouvernement espagnol veut importer « 8 à 9 millions de migrants »

Sigmar Polaris
Démocratie Participative
20 Janvier 2020

Le gouvernement socialiste espagnol veut diversifier l’Espagne pour sauver le système de retraite et de sécurité sociale. Ou alors instaurer l’islam comme religion officielle.

France Info :

L’Espagne, qui compte actuellement quelque 47 millions d’habitants, va devoir ouvrir ses portes. Selon José Luis Escriva, ministre espagnol de la Sécurité sociale, de l’inclusion et des migrations, la trajectoire démographique du pays est si inquiétante que « nous aurons besoin de 8 ou 9 millions de personnes juste pour garder notre population active au même niveau », a-t-il estimé, jeudi 16 janvier lors du Forum de l’OCDE sur les migrations, à Paris.

L’économie espagnole aura besoin de « millions et de millions » de migrants « dans les prochaines années » pour se maintenir au niveau actuel et ses voisins doivent aussi être « préparés à intégrer » massivement les populations exilées, a-t-il jugé.

« Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux »

Ces déclarations font écho, en France, aux propos qui avaient fait polémique de l’ex-Haut-Commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye, qui avait estimé fin novembre que la « démographie européenne et son vieillissement » nécessiteraient « 50 millions [de personnes] de population étrangère pour équilibrer la population active en Europe en 2050 ».

« Les trajectoires démographiques sont là. Ca va arriver, on n’y échappera pas« , a lui aussi déclaré le ministre espagnol. « Nous devons être préparés à intégrer dans nos sociétés, si on veut conserver nos niveaux de confort, un certain nombre de migrants supplémentaires et notre population sera plus mixte. » « Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux, pour leurs enfants et les générations à venir », a-t-il ajouté.

Avec des millions de migrants d’Afrique, l’Espagne va-t-elle maintenir son « niveau de confort » ?