Home / Décryptage / Réforme chrétienne : un influent Chrétien protestant invite les Blancs à littéralement cirer les pompes des noirs pour expier leur « péché raciste »

Réforme chrétienne : un influent Chrétien protestant invite les Blancs à littéralement cirer les pompes des noirs pour expier leur « péché raciste »

Captain Harlock
Démocratie Participative
20 Juin 2020

 

La vidéo suivante démontre assez bien comment la divinisation du Nègre est en train de devenir un élément pleinement constitutif de la réforme religieuse que traverse l’Occident chrétien.

Je vous résume l’histoire : influent Chrétien protestant commence par narrer une anecdote qui se déroule au Texas. Il explique qu’un Blanc présent lors d’un office religieux qui se déroulait dans une chapelle a spontanément ciré les pompes d’un nègre présent pour exprimer son sentiment de culpabilité et sa honte face au « racisme » (des Blancs, sous-entendu).

Sur ce, le pasteur fait de même avec un nègre du ghetto tatoué de partout.

Cirer les pompes des nègres – au sens propre – devient un devoir religieux.

Vous remarquerez que protestantisme et catholicisme ne divergent en rien sur le sujet. En fait, la Papauté était plutôt en avance.

Le « péché de racisme » est en train de se surimposer sur le péché originel qui est (ou était) à la base du christianisme. Inutile de dire que les juifs et les mahométans sont expressément dispensés d’un tel exercice.

Dans ce christianisme réformé, vous êtes né pécheur si vous êtes né blanc. Vous ne pouvez pas guérir de ce péché qui est dans votre nature profonde. En revanche, vous pouvez vous repentir en espérant que Dieu – le Nègre et par extension tous les non-Blancs – soit clément avec vous.

Cette clémence passe par des actes de contrition publique et de l’argent, beaucoup d’argent.

Actuellement, il y a un effort massif et systématique de traumatisation des Blancs. La diabolisation permanente des Blancs en les accusant du péché originel du racisme les plonge, consciemment ou non, dans un état de détresse psychologique intense. Des millions de Blancs sont actuellement victimes de syndromes de stress post-traumatique. Tout particulièrement les femmes.

Vous vous réveillez le matin en vous faisant insulter partout dans les médias, vous vous couchez dans les mêmes conditions. Progressivement, jour après jour, mois après mois, vous intégrez le fait que vous êtes le Mal en marge de la société bien que vous soyez, en pratique, le moteur productif de la société.

Inculquer la haine de soi à la classe moyenne blanche sous la forme de ce péché originel du racisme est le nouveau système qu’ont découvert les élites pour briser son moral et la soumettre. Tous ces acteurs, journalistes, PDG et hommes politiques que vous voyez se livrer à une surenchère antiraciste le font parce qu’avec elle vient l’avantage qu’ils recherchent : disposer d’une autorité morale qui leur permet ensuite de vous dominer.

Nous devons systématiquement souligner le fait que ces élites qui accusent les Blancs modestes de racisme matin, midi et soir vivent dans des quartiers privilégiés, sûrs de leurs rentes et forts d’une totale impunité.

Si on ajoute à cela la menace du châtiment par pandémie divine en cas de désobéissance à l’oligarchie financiaro-technocratique et sur la nécessité de mettre en place le communisme vert pour conjurer l’Apocalypse climatique (concrètement, de taxer les smicards à outrance), nous avons là la mutation finale de cette imposture religieuse qui est intégralement conçue par et pour l’oligarchie financière.

Commentez l’article sur EELB