Home / Guerre raciale / Royaume-Uni : Fidal corrige sa pute à nègre en lui éclatant le crâne avec une cruche en verre, une chaise, une télévision avant de la suriner au ciseau et au couteau à pain

Royaume-Uni : Fidal corrige sa pute à nègre en lui éclatant le crâne avec une cruche en verre, une chaise, une télévision avant de la suriner au ciseau et au couteau à pain

Leutnant
Démocratie Participative
19 mai 2020

Une nouvelle histoire multiculturelle qui finit bien.

The Daily Mail :

Une jeune travailleuse qui a subi des blessures qui ont changé sa vie à la suite d’une attaque brutale de son petit ami s’est confiée à nous pour nous parler de sa lutte contre les violences domestiques.

Jade Herbert, 25 ans, a dû passer un mois à l’hôpital après avoir subi de graves blessures au visage, à la tête et à la main gauche, suite à l’agression de Fidal Robinson, 23 ans, avec une cruche en verre, une chaise, une télévision, une paire de ciseaux et un couteau à pain.

Entre octobre et décembre de l’année dernière, Robinson a attaqué l’animatrice à plusieurs reprises depuis le début de leur relation en septembre.

La PAN avant usage.

Après usage.

Bien joué, Fidal.

Robinson, de Monsall, Manchester, a été condamné à 15 ans de prison par le tribunal de Manchester et a également reçu une ordonnance de restriction à vie, ce qui signifie qu’il ne peut pas contacter Mme Herbert.

L’éducateur a déclaré à la police : « L’incident m’a laissé un sentiment de rupture et je ne suis plus la même personne. J’ai vécu des montagnes russes émotionnelles et je suis en colère, bouleversée et frustrée. Je reçois le soutien d’une équipe de soutien psychologique, je prends des antidépresseurs et j’espère bientôt commencer une thérapie. Il se peut que je garde des séquelles permanentes sur mon visage, ce qui me rappelle l’épreuve chaque fois que je me regarde dans le miroir. J’ai perdu confiance en moi pour sortir en public et je ne retrouverai peut-être jamais l’usage complet de mon bras gauche, ce qui me causera des problèmes pour cuisiner, et je suis retournée vivre chez mes parents adoptifs, ce qui me donne encore plus l’impression d’avoir perdu mon indépendance. »

Le couple avait commencé une relation après s’être rencontrés sur Snapchat, mais le comportement de Robinson est vite devenu violent, Mme Herbert le décrivant comme un « égoïste immature ».

Robinson, qui a un long casier judiciaire comprenant des vols, des attaques contre le personnel de la prison et une agression contre sa propre mère en 2011, devenait violent si Mme Herbert voulait sortir le soir.

Le jeune homme de 23 ans a également attaqué la sœur de Mme Herbert, Leah, lorsqu’il a rencontré le parent pour la première fois en octobre, après avoir pris de la cocaïne avec un autre ami.

En parlant de l’agression qui l’a laissée à l’hôpital, Mme Herbert a ajouté : « Il m’a frappé au visage et a fracassé une cruche en verre sur ma tête. Je ne peux pas compter le nombre de fois qu’il m’a frappée, il m’a frappée sur tout le corps. Il m’a ensuite poignardée et m’a coupée avec des ciseaux, il m’a sauté dessus à pieds joints avant de me frapper à la tête avec la cruche. J’avais une grande chaise en fonte qu’il m’a jetée tout en me donnant des coups de pied et des coups de poing. Je suis allé aux toilettes où il m’a frappé encore plus. J’étais par terre, je pensais qu’il allait s’arrêter mais il m’a jeté la télévision sur la tête alors que j’étais au sol et il y avait du sang partout. Je lui ai demandé si je pouvais aller chez ma sœur, mais il m’a dit : « Si je ne peux pas t’avoir, personne ne t’aura. Il a alors pris un couteau à pain et m’a coupé le visage, les bras, la main et la jambe. J’ai cru que j’allais mourir. Il m’a encore frappé puis m’a traîné en bas. J’ai essayé de prendre le couteau, mais je ne savais pas où je l’avais jeté. J’ai crié à l’aide et j’ai dit « appelez la police ». »

Robinson a été condamné après avoir admis avoir tenté de commettre un meurtre, avoir commis des voies de fait causant des lésions corporelles et avoir été battu.

Cette pute à nègre croyait que les noirs n’étaient que des footballers sur Snapchat que Fidal lui servirait de carte de crédit. Fidal lui a expliqué que c’était une erreur.

Libérez Fidal, il n’a rien fait de mal !

Commentez l’article sur EELB