Home / Décryptage / Ukraine : des juifs orthodoxes traqués par la population armée de couteaux et de gourdins

Ukraine : des juifs orthodoxes traqués par la population armée de couteaux et de gourdins

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
13 janvier 2020

Des Ukrainiens qui se rappellent du rôle joué par les juifs dans l’Holodomor ne tolèrent plus l’occupation de leur pays.

Alliance.fr :

Une foule armée a fait irruption dans la ville d’Ouman, en Ukraine, au cours du Chabbat, attaquant les Juifs devant la tombe du rabbin Nachman de Breslav, a rapporté Yeshiva World News .

« Je suis rentré de Kloiz la synagogue de Breslev et je m’aperçois que des citoyens de la ville sont en train de frapper les Juifs qui ont » osé seulement les regarder ou leur dire un mot », a déclaré un pélerin juif de la ville.

«La police s’est bien présentée sur les lieux mais n’a pas levé le petit doigt pour aider les Juifs. Ils se sont contentés de regarder ce qui se passait pendant que les Juifs étaient en train de se faire frapper. La seule chose qu’ils ont fait est est d’empêcher les dizaines de voyous ukrainiens d’entrer dans la tombe du rabbin Nachman de Breslav. Quatre juifs ont été emmenés à l’hôpital le plus proche vendredi soir à la suite des coups portés par les Ukrainiens. À la sortie de Shabbat, ils sont revenus et les combats sont maintenant à leur comble. »

Selon des témoins cités par Yeshiva World News, les Ukrainiens couraient dans la ville armés de couteaux et de gourdins et recherchaient des juifs.

Ouman est une ville importante pour de nombreux Juifs, avec des milliers de personnes qui s’y rendent chaque année en pèlerinage vers la tombe de Rabbi Nachman, le fondateur de la secte Breslev Hassidic.

Cependant, il y a eu des tensions avec les pèlerins juifs et les locaux. En octobre, les habitants ont vandalisé une zone près de la tombe avec des graffitis d’Adolf Hitler.

En 2016, la tombe de Rabbi Nachman a été vandalisée avec une tête de porc coupée .

Ces incidents reflètent une tendance croissante à l’antisémitisme dans le monde, et beaucoup s’inquiètent pour la sécurité des pèlerins juifs à Ouman.

Selon Shlomi Elisha, directrice de l’organisation Shemira Ukraine, «En raison des nombreux incidents des derniers mois, nous finançons une unité de commandos qui nous protégera, nous et nos rues, des voyous ukrainiens. Nous n’avons plus d’attentes à l’égard des autorités ukrainiennes. »

Слава Україні! Героям слава!