Home / Les dernières actualités / Une part importante de l’ADN des nègres appartient à un hominidé sans rapport avec celui de l’humanité

Une part importante de l’ADN des nègres appartient à un hominidé sans rapport avec celui de l’humanité

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 Février 2020

J’ai le temps de revenir sur cette nouvelle qui n’en est vraiment pas une : les nègres ont une large part d’ADN hérité d’un sous-hominidé qui les rend incompatibles avec le genre humain tel que nous le connaissons.

L’humanité tout court j’entends.

C’est-à-dire, techniquement, tous les hommes dotés d’un QI de 100+.

Sputnik News :

Des gènes inconnus ont été découverts chez certaines ethnies d’Afrique de l’Ouest, conclut une étude de scientifiques de l’Université de Californie. Il pourrait s’agir d’un ancêtre «fantôme» qui était encore inconnu jusqu’aujourd’hui.

Deux généticiens de l’Université de Californie, à Los Angeles (UCLA), ont annoncé avoir détecté des traces d’une espèce humaine inconnue dans l’ADN de certains Africains de l’Ouest contemporains. L’étude de ces chercheurs a été publiée dans la revue scientifique Sciences Advances le 12 février.

Selon les spécialistes, cette espèce se serait séparée de la lignée menant à Homo sapiens il y a quelque 625.000 ans. Par la suite, il y a entre 124.000 ans et 40.000 ans, de multiples échanges génétiques ont eu lieu.

Comme l’indique l’étude, l’ADN de cette population inconnue représente entre 2% et 19% du génome de certaines ethnies modernes d’Afrique de l’Ouest.

Sans rire ?

Il est absolument ahurissant de devoir recourir à des études aussi complexes pour tout juste corroborer ce qu’un Blanc analphabète peut observer empiriquement.

Ou ce que les intellectuels de l’Europe ont pu en dire.

. « Quoi qu’en général les Nègres aient peu d’esprit, ils ne manquent pas de sentiment. »

Diderot (Encyclopédie, 1772)

« Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres. »

Voltaire (Traité de métaphysique)

« La plus dégradée des races humaines, celle des nègres, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier, ni à la moindre apparence de connaissances suivies, n’a conservé nulle part d’annales ni de tradition. »

Georges Cuvier (Recherches sur les ossemens fossiles de quadrupèdes)

« Prodigieusement malléables, les Nègres deviennent le plus souvent ce que l’on croit qu’ils sont, ou ce que l’on souhaite, je ne les crois pourtant capables que d’un très petit développement, à cause de la nature qui les a dotés d’un cerveau gourd et stagnant le plus souvent dans une nuit épaisse. »
André Gide (Voyage au Congo)
« C’était à l’occasion de ce désastreux décret du 15 mai 1791, par lequel l’Assemblée nationale de France admettait les hommes de couleur libres à l’égal partage des droits politiques avec les blancs. »
Victor Hugo (Bug-Jargal)

« Je suis donc amené à penser, mais ce n’est là qu’un sentiment, que les noirs, qu’ils forment une race distincte ou qu’ils aient subi une séparation due au temps et aux circonstances, sont inférieurs aux blancs quant au corps et à l’esprit. »

Thomas Jefferson (Political Writings)

« Les nègres d’Afrique n’ont reçu de la nature que le goût des sornettes. Monsieur [David] Hume défie qui que ce soit de lui citer l’exemple d’un nègre qui ait montré des talents et il affirme que parmi les centaines de mille de noirs transportés loin de leur pays et dont un grand nombre cependant ont été mis en liberté, il ne s’en est jamais trouvé un seul pour produire quelque chose de grand dans les arts, dans les sciences ou dans quelque autre noble discipline, tandis qu’il n’est pas rare de voir des blancs issus de la plèbe susciter l’admiration du monde par l’excellence de leurs dons. […] Les noirs sont extrêmement vaniteux, à la manière des noirs, et si bavards qu’il faut les disperser à coup de bâton. »

Emmanuel Kant (Observations sur le sentiment du beau et du sublime)