Home / France / Haine antiblanche systémique : L’Oréal va interdire l’usage du mot « blanc » sur ses produits

Haine antiblanche systémique : L’Oréal va interdire l’usage du mot « blanc » sur ses produits

Captain Harlock
Démocratie Participative
27 Juin 2020

Jamais révolution culturelle d’inspiration marxiste n’a été aussi populaire parmi les grands groupes capitalistes du monde occidental.

Le Figaro :

Le groupe L’Oréal a décidé de retirer certains mots,tels que «blanc» ou «blanchissant», de la description de ses produits cosmétiques sur ses emballages, dans un contexte mondial de manifestations anti-racistes.

«Le groupe L’Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant, clair de tous ses produits destinés à uniformiser la peau», indique le géant français des cosmétiques dans un communiqué publié en anglais samedi 27 juin, sans plus de détails, notamment sur un retrait immédiat ou non des rayons.

L’escalade rhétorique est spectaculaire. Par analogie avec notre race, la couleur blanche [je sais le blanc n’est tenu pour une couleur, OSEF] est désormais synonyme de racisme.

Plus aucune nuance n’est tolérée.

Le problème c’est que le blanc est associé à la pureté et la beauté dans de nombreuses civilisations. Tout spécialement dans les pays asiatiques qui sont pour ainsi l’avenir de toutes ces marques occidentales. Toutes les femmes asiatiques veulent être aussi blanches que possible. Pour satisfaire une poignée de nègres vociférants, les standards des produits occidentaux sont donc redéfinis sur la base de la race la plus laide du monde : la race nègre.

Le retour de bâton va être violent sur les marchés asiatiques mais aussi africains. Les négresses n’ont qu’une envie en Afrique : devenir blanches.

Ces négresses stupides ne comprendront pas le principe d’un produit qui blanchit d’une marque qui assure qu’être blanc est immoral.

L’Oréal n’est pas la seule marque à s’enfoncer dans cette marche vers la sauvagerie.

Cette décision vient après celle de la filiale indienne d’Unilever, qui a choisi de rebaptiser sa crème éclaircissante pour la peau commercialisée sous le nom de «Fair & Lovely». L’entreprise anglo-néerlandaise a promis de ne plus recourir au mot «Fair» («clair») car la marque se dit «engagée à célébrer tous les tons de peau».

Lol.

Ils vont rebaptiser « crème assombrissante » la crème éclaircissante que les bourgeoises indiennes s’arrachent pour ne plus ressembler à d’affreuses dravidiennes.

Pas sûr que la clientèle hindoue soit très enthousiaste à l’idée de cette évolution. Je ne pense pas que ces femmes indiennes veuillent payer pour devenir aussi noires que des négresses. Tout ça parce que des négresses excitées par les juifs crèvent de jalousie face à la beauté aryenne.

J’ajoute que tous ces groupes sont pour ainsi dépendants de la consommation occidentale blanche pour prospérer, pas des quelques pouilleux marron sponsorisés par les médias juifs. Le boycott de ces marques antiblanches, s’il devenait un véritable principe d’action et était soutenu ne serait-ce que 5% des consommateurs blancs, ferait paniquer ces grands groupes jusqu’à la soumission.

Le pouvoir économique est de notre côté parce que nous travaillons, payons des impôts et consommons. Pas ces sales nègres. Ce n’est pas la mort accidentelle d’un acteur porno noir sous amphétamines dans une ville américaine il y a un mois qui change cette réalité.

Nous allons devoir songer à cette risposte. Je peux vous assurer qu’elle est vouée à rencontrer un succès foudroyant.

Commentez l’article sur EELB