Home / France / Marion Maréchal va étudier la Torah sous la direction du rabbi ultranationaliste Yoram Hozany, opposant virulent à la droite racialiste blanche

Marion Maréchal va étudier la Torah sous la direction du rabbi ultranationaliste Yoram Hozany, opposant virulent à la droite racialiste blanche

Captain Harlock
Démocratie Participative
02 Février 2020

Apparemment, Marion Maréchal devrait prochainement se tondre la tête et porter une perruque.

Nouvel Obs :

Marion Maréchal se rapproche d’un nationaliste israélien. L’ex-députée FN participera à un colloque à Rome début février en présence de Matteo Salvini et Viktor Orbán. Le politologue et théologien Yoram Hazony, créateur de la Fondation Edmund Burke à l’origine de l’événement, l’a invitée personnellement.

« Théologien ».

C’est un autre mot pour dire « rabbin ».

Wikipédia :

Yoram Hazony se dit nationaliste et il a écrit que le nationalisme confère de manière unique le droit collectif d’un peuple libre de se gouverner. Cependant, plusieurs critiques de la théorie du nationalisme de Yoram Hazony soutiennent que celle-ci est théoriquement incohérente et qu’elle est sans rapport avec le corpus historique de la pensée nationaliste.

Yoram Hazony est un juif orthodoxe moderne. En 2014, il a écrit un article et exposé son point de vue dans Open Orthodoxy.

La différence entre un juif orthodoxe classique et un juif orthodoxe « moderne », c’est le costume cravate pour pouvoir confondre les goyim.

C’est donc sous l’autorité du rabbi Hazony que la shiksa Marion Maréchal va étudier le Talmud.

Et ce juif est particulièrement perfide.

On ne peut pas obtenir un point de vue sur la diversité dans le milieu universitaire en défendant « l’étude des différences raciales dans l’intelligence ».

De telles études sont potentiellement intéressantes pour les racialistes politiques et les identitaires blancs.

Mais la plupart des conservateurs n’y voient pas beaucoup d’intérêt.

Si vous voulez plus de conservateurs dans le monde universitaire, pourquoi ne pas vous concentrer sur l’embauche dans les domaines qui intéressent vraiment les conservateurs :

Embaucher des personnes qui étudient et enseignent la valeur de Dieu et des Écritures, la religion et la tradition, la nation et la famille, l’homme et la femme, l’honneur et la sainteté.

Cette carte n’est pas vraiment pertinente, goy. Si nous étudions la parole de Yahvé plutôt ?

La c’hutzpah de cet hébreu.

Israël est un état raciste.

C’est d’ailleurs tout l’objet de la « Loi état-nation du peuple juif ».

Et les rabbins ne sont pas en reste.

Haaretz :

Un panel de juges de la Haute Cour a rejeté la requête déposée par Avigdor Lieberman, Yisrael Beitenu et plusieurs requérants privés contre le Grand Rabbinat et les tribunaux rabbiniques, jugeant que les tests ADN pour prouver son judaïsme devraient être autorisés.

La Haute Cour de justice a également statué que les pétitionnaires n’avaient pas prouvé que le rabbinat avait agi de manière discriminatoire dans cette affaire. Dans le même temps, la décision majoritaire a déclaré que le rabbinat devait formuler des règles écrites sur la question dans un délai d’un an.

La décision majoritaire a été rédigée par le juge Neal Hendel, qui a noté que deux questions importantes étaient soulevées dans la pétition : le réexamen par le tribunal rabbinique du judaïsme d’une personne qui était déjà reconnue et enregistrée comme juive, et la réalisation de tests génétiques pour prouver son judaïsme.

D’après la plus haute autorité judiciaire d’Israël, l’appartenance religieuse dépend exclusivement de sa filiation raciale. Pratiquer de quelconques rituels ou « croire » ne joue aucun rôle dans cette affaire.

Le judaïsme est une religion raciale et c’est sur cette conception raciste que repose Israël.

Cela n’empêche pas ce « théologien nationaliste » de chercher à convaincre les Blancs qu’ils ne devraient pas trop s’intéresser aux questions raciales et génétiques.

Il préfère de beaucoup qu’ils s’intéressent à Yahvé, le dieu qui proclame précisément la divinisation raciale du peuple élu et lui offre le droit d’écraser sous sa botte toutes les nations de la terre au nom de ce privilège racial.

C’est donc ce juif qui prend en charge Marion Maréchal.

Au moins, le programme est clair : ce « conservatisme » flou dont elle parle comme d’une lessive n’est rien d’autre qu’un moyen de recruter des shabbat-goyim blancs pour garantir le triomphe de la race juive tout en s’assurant qu’ils ne cherchent pas à défendre leur propre race.