Home / Guerre raciale / Normandie : 4 petits mois de prison pour Karim qui avait tabassé et menacé de mort une femme enceinte croisée dans un abribus

Normandie : 4 petits mois de prison pour Karim qui avait tabassé et menacé de mort une femme enceinte croisée dans un abribus

Leutnant
Démocratie Participative
08 mars 2020

Les Français peuvent faire confiance dans la justice de leur pays.

Tendance Ouest :

À Oissel, le 6 janvier 2020, la police intervient à l’arrêt d’un bus pour interpeller un individu qui a d’abord importuné trois jeunes filles avant de les insulter. Rendu fou furieux pour un simple regard qui ne lui a pas plu, il assène coups de poing et de pied au ventre de l’une d’entre elles, enceinte. Les victimes portent plainte et la vidéosurveillance du bus confirme leurs dires.

Elles condamnent aussi les menaces de mort lorsque le prévenu sort un couteau de sa poche et le pointe vers l’une d’entre elles. « Le traumatisme est réel », dit la partie civile, et le ministère mublic évoque « des faits avérés ».

Le tribunal condamne Karim Fettah, 44 ans, à 12 mois de prison, dont huit assortis du sursis, et prononce son maintien en détention.

Dans quelques semaines, Karim sera libre comme l’air.