Home / Les dernières actualités / Pour sauver les retraites des Boomers, l’égyptien perfide du RN Hossam Messiha exige de booster la natalité des Français de papiers

Pour sauver les retraites des Boomers, l’égyptien perfide du RN Hossam Messiha exige de booster la natalité des Français de papiers

Captain Harlock
Démocratie Participative
27 décembre 2019

Tournevis, vice-président du RN

Le RN mariniste, par la voix de l’égyptien Hossam Messiha qui se sucrait copieusement lors de la présidentielle à 12,000 euros par mois, a communiqué son grand projet pour la France suite aux doutes que suscite le projet cégétiste du parti de retraite à 60 ans pour les Boomers.

La solution est simple : dynamiser la natalité du tiers-monde déjà établie en France.

Il suffit juste d’avoir déjà les papiers.

Le Point :

Vous souhaitiez réagir après un article qualifiant de « délirante » votre ambition, pour sauvegarder le système des retraites, de renouer avec un taux de fécondité « entre 2,3 et 2,5 », soit un taux équivalent à celui de l’Arabie saoudite actuellement…

[…] Par ailleurs, je refuse catégoriquement ce lien nauséabond que sous-entendent les journalistes en confondant notre politique de natalité avec le natalisme de l’extrême droite historique. Cela n’a rien à voir ! Nous, nous ne recherchons pas une démographie expansionniste dans une logique de conquête, comme c’était le cas avec le pangermanisme. Nous voulons plus de Français, qu’ils soient noirs, blancs, jaunes ou ce que vous voulez.

Il fallait bien que ce soit de la faute des Blonds.

C’est la marque de fabrique de toutes ces dattes arrogantes qui viennent s’accrocher à notre peau, tels des poux.

La suite est encore plus bancale.

[…] Les progressistes veulent peupler nos pays avec des enfants d’ailleurs, alors que nous préférons les peupler avec des enfants d’ici. Aujourd’hui, nous sommes en deçà du taux de fécondité permettant le renouvellement des générations. Nous voulons remplacer ces générations qui s’en vont en encourageant les nôtres à faire des enfants. Dans l’idéologie progressiste, il faut que les Africains prennent la relève des Européens qui meurent. Nous, nous pensons que l’avenir de la France se situe avec des enfants français, quelle que soit leur couleur de peau. Moi, mes enfants sont d’origine égyptienne copte et 100 % français, car avec notre éducation nous en avons fait des Français !

Les fameux « Français d’ici » originaires du Nil dont il faut booster la natalité.

Li Fronce si mon pays i Fatima aussi

La pollution raciale au RN – rendue possible par cette catastrophe nommée Marine Le Pen – produit désormais ses effets dévastateurs au plus haut niveau de ce parti en faillite.

Parlons des faits pour faire litière du discours hypocrite de Tournevis l’égyptien.

Encourager la natalité en France de manière indiscriminée ne ferait qu’accélérer le remplacement de population. Le rythme serait encore plus dévastateur qu’actuellement.

Les naissances non-blanches représentent déjà 42% du total en 2019 et devrait atteindre 50% en 2027.

Les Blancs d’Europe ont adopté une stratégie de reproduction [K] où l’investissement est placé sur la qualité tandis que les sous-races qui nous envahissent ont une stratégie de reproduction [r] qui repose sur la masse.

Livrées à elles-mêmes dans leur désert, ces sous-races voient leur surplus démographique effacé naturellement par le haut taux de mortalité dû aux guerres tribales, aux maladies, à l’absence de toute forme de développement culturel.

Mais placées dans l’environnement sûr des états-providence européens, c’est un cataclysme biologique.

Dans ce contexte, faciliter la quantité des naissances dans un système clos où coexistent deux groupes raciaux aux stratégies de reproduction opposées ne fera que favoriser l’envahisseur afro-oriental et privera davantage les autochtones de race blanche des ressources qui leur sont volées par l’état antiraciste pour nourrir le monstre allogène.

Au reste, le RN antiraciste aborde à dessein le problème à l’envers : dans son discours, la natalité est subordonnée au maintien du système de retraite, c’est-à-dire au salut des vieux devenus improductifs, en dehors de toutes considérations génétiques, historiques, politiques qui imposent de lutter pour sécuriser l’intégrité biologique des nouvelles générations.

Tout particulièrement en pleine phase de colonisation d’origine extra-européenne.

Derrière une critique superficielle de l’immigration, le RN cache en réalité la même haine antiblanche que les autres partis juifs. Au moins ceux-ci ne cherchent pas à biaiser sur le sujet. Le RN, parti enjuivé totalement dégénéré racialement, n’est plus qu’un corps parasitaire qui draine l’énergie vitale encore disponible pour ses propres besoins.

Rien ne pourra se faire sans traiter à la base la crise actuelle, c’est-à-dire en termes raciaux.