Home / Les dernières actualités / Louisville (Kentucky) : fusillade mortelle dans le camp Black Lives Matter improvisé en centre-ville

Louisville (Kentucky) : fusillade mortelle dans le camp Black Lives Matter improvisé en centre-ville

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 Juin 2020

 

Un camp d’antifas a été le théâtre d’une fusillade à Louisville.

AP :

Les autorités enquêtaient sur une fusillade mortelle survenue samedi soir dans un parc du centre-ville de Louisville, dans le Kentucky, où des manifestants s’étaient rassemblés pour protester contre la mort de Breonna Taylor.

Des coups de feu ont été tirés au Jefferson Square Park vers 21 heures, a déclaré la police de Louisville dans une déclaration, suivie d’appels indiquant que le département du shérif du comté de Jefferson donnait les premiers soins à un homme mort plus tard sur place. Peu de temps après, la police a été informée qu’une autre victime avait été abattue dans la rue, au Hall of Justice. Cette personne a été hospitalisée pour des blessures ne mettant pas sa vie en danger.

Une vidéo diffusée sur les médias sociaux a montré un homme ouvrant le feu dans le parc alors que les gens se bousculaient pour se mettre à l’abri. Les images ont ensuite montré au moins une personne saignant abondamment sur le sol.

Les agents ont nettoyé le parc et la police « essaie de rassembler autant d’informations que possible afin d’identifier tous ceux qui ont été impliqués dans l’incident », selon la déclaration. Aucune information sur les arrestations, les suspects éventuels, l’identité et l’âge des victimes n’a été immédiatement divulguée. Les fonctionnaires n’ont pas communiqué immédiatement d’autres informations.

Le parc a été pendant des semaines l’épicentre des protestations dans la ville après les meurtres de Taylor et George Floyd par la police. La fusillade du samedi soir était au moins la deuxième en près d’un mois de protestations à Louisville à propos de la mort de Taylor. Sept personnes ont été blessées le 28 mai lorsque des coups de feu ont éclaté près de l’hôtel de ville, ce qui a suscité une déclaration de la mère de Taylor demandant aux gens de demander justice « sans se faire de mal ».

Taylor, une femme noire de 26 ans, a été tuée dans sa maison de Louisville en mars par la police qui avait un mandat d’arrêt. Les manifestants ont demandé que les officiers impliqués dans sa mort soient inculpés. L’un des agents a été récemment licencié.

Il semble que l’auteur soit un des marginaux présents dans le camp sauvage.

L’ambiance reste bonne.

Commentez l’article sur EELB