Home / Guerre raciale / Stuttgart : l’insurrection raciale gagne la ville, pillages et émeutes

Stuttgart : l’insurrection raciale gagne la ville, pillages et émeutes

Captain Harlock
Démocratie Participative
21 juin 2020

 

L’insurrection raciale a atteint la ville de Stuttgart en Allemagne. Des bandes d’allogènes ont pillé des magasins et attaqué les forces de police.

Deutsche Welle :

La ville du sud-ouest de l’Allemagne a connu une nuit d’émeutes et de pillages, plusieurs policiers ont été blessés alors que des centaines de personnes se dirigeaient vers le centre ville. La situation était « complètement hors de contrôle », a déclaré la police.

Plusieurs policiers ont été blessés lors d’émeutes et de pillages dans la ville allemande de Stuttgart, tôt dimanche matin. Des dizaines de petits groupes de personnes dans le centre de la ville ont lancé des pierres sur les autorités, ont cassé des voitures et brisé des vitrines de magasins.

« La situation est complètement hors de contrôle », a déclaré un porte-parole de la police. « Elle se transforme en véritables émeutes », ont-ils ajouté. Vingt personnes ont été arrêtées.

La police a déclaré que les émeutes ont eu lieu après que la police ait effectué des contrôles dans le centre ville en rapport avec des soupçons de trafic de drogue. Plusieurs groupes se sont alors regroupés contre la police et ont commencé à la menacer. La police a été « confrontée de manière extrêmement agressive, attaquée et blessée », selon le rapport de police.

Peu après 3 heures du matin, la situation semblait s’être calmée.

Les autorités ont déclaré que plusieurs centaines de personnes étaient impliquées dans les émeutes, qui ont eu lieu dans le quartier commercial central de Stuttgart et ont duré plusieurs heures.

Plusieurs entreprises et véhicules ont été endommagés dans la ville, qui est la capitale du Land allemand de Bade-Wurtemberg et l’une des plus grandes villes d’Allemagne.

Dimanche, le maire de Stuttgart, Fritz Kuhn, a écrit sur Twitter qu’il était « choqué par l’explosion de violence… ». Il a déclaré que c’était « un triste dimanche pour Stuttgart » et que les autorités allaient analyser la situation « en profondeur ». Il a retweeté une vidéo de la télévision publique régionale SWR qui montre une partie de la violence.

Il n’est pas nécessaire d’analyser très longtemps la situation « en profondeur » pour comprendre que c’est le résultat de l’invasion migratoire orchestrée par Merkel et sa clique depuis 2015. Tôt ou tard, ces poches de pus raciales devaient finir par exploser. Le climat d’insurrection raciale actuel a été le déclencheur.

Pour purger l’Allemagne contemporaine de ce péril biologique, il faudra rien de moins qu’une version radicale du national-socialisme. La sage modération d’Adolf Hitler n’est plus possible au 21ème siècle, malheureusement.

Commentez l’article sur EELB