Home / Guerre raciale / Vague de viols de Blanches à Clermont-Ferrand : un brillant ingénieur soudanais de 19 ans arrêté

Vague de viols de Blanches à Clermont-Ferrand : un brillant ingénieur soudanais de 19 ans arrêté

Captain Harlock
Démocratie Participative
12 Mars 2020

Nous en savons plus sur les nègres violeurs de la capitale de l’Auvergne.

Ils sont particulièrement nègres.

La Montagne :

Un homme de 19 ans, soupçonné d’avoir agressé sexuellement une aide-soignante, ce dimanche, à proximité du CHU Estaing, a été interpellé par les policiers de la sûreté départementale.

L’enquête des policiers de la sûreté départementale, après les quatre agressions sexuelles commises ce week-end, en pleine rue, à Clermont-Ferrand, a débouché sur l’interpellation d’un jeune homme de 19 ans, ce mardi, en fin d’après-midi.

Placé en garde à vue dans les locaux du commissariat central, il est soupçonné d’avoir attaqué une aide-soignante qui se rendait au travail, ce dimanche, vers 6 h 45, à proximité immédiate du CHU Estaing. La jeune femme de 25 ans a affirmé avoir été jetée puis plaquée au sol par un homme qui l’avait suivie. Elle était parvenue à le faire fuir en le gazant avec une bombe lacrymogène.

La victime, ce mercredi, aurait formellement reconnu le suspect interpellé mardi. Ce dernier nie les faits qui lui sont reprochés. Cet homme de nationalité soudanaise, qui réside à proximité du CHU Estaing, a pu être identifié grâce aux images des caméras de vidéo-protection de l’hôpital. Sa garde à vue a été prolongée ce mercredi soir.

Le soudanais est tout particulièrement haineux.

Et la bonne nouvelle, c’est que les Boomers font tout pour en faire venir un maximum.

Pour la démocratie ou les valeurs de la République. Ou se faire sodomiser.

Allez savoir.

Les investigations se poursuivent pour tenter notamment d’élucider les deux viols, ainsi que l’autre agression sexuelle commise sur d’autres femmes, en pleine rue, samedi et dimanche, à Clermont-Ferrand. Aucun élément, pour le moment, ne permet de faire le lien entre ce suspect et ces trois autres faits.

Cette série inédite a provoqué un certain émoi dans la capitale auvergnate. Les femmes se sentant suivie dans la rue sont toujours encouragées, par les policiers, à composer le 17.

J’ai hâte d’en savoir plus sur les deux viols du week-end dernier dont on sait déjà que le ou les auteurs est/sont de type « africain ».

Négroïde donc.

En attendant, à Clermont-Ferrand, le maire socialiste Olivier Bianchi, probablement un fils de rouge italien ayant fui Mussolini, a d’autres priorités.

Lutter contre le fascisme.

Le type parle comme Clément Méric.

On comprend mieux, à la vue du niveau de cet ahuri, l’état racial catastrophique dans laquelle se trouve Clermont-Ferrand.

Entre les cas sociaux et la sale race maghrébine, la ville devient progressivement un cloaque.

Par ailleurs, si vous regardez cette motte de graisse, vous comprenez que vous avez à faire à une fiotte.

Sa voix de pédale et son surpoids ne trompent pas.

Le Parti Socialiste n’est plus que la section LGBT du mouvement antifa. Du coup, LREM paraît presque professionnelle par comparaison.